Apprentissage et suite

Après l'éducation obligatoire, je fais quoi? 

Il y a clairement besoin de prendre en compte les envies et besoins du jeune à ce stade là. 

Haute école, formation, année sabbatique, apprentissage... si la maturité fédérale n'est pas visée. (pour le moment, sachant qu'une maturité professionnelle est possible) Il est important d'accompagner le futur adulte sur son parcours professionnel. 

En effet comment se projeter dans un avenir si je ne sais pas ce que je veux? Ce qui me plait? Ce que je déteste, qu'elles sont mes forces? 

Il est évidemment plus que recommandé de faire des stages en entreprises, de découvrir des métiers, (visiter le salon des métiers par exemple)  de parler avec ses voisins, sa familles, ses amis pour pouvoir réellement découvrir et explorer cette prochaine étape passionnante. Et idéalement avant la fin de la scolarité obligatoire! En IEF, le luxe c'est de pouvoir faire autant de stages que possible. Et d'aller travailler en stages de manière plus régulière dans l'entreprise qui vous plaît pour devenir indispensable! 

Si une place de stage est particulièrement intéressante, il faut alors entrer en négociation avec le patron pour définir les conditions d'obtention de la place d'apprentissage. La situation en IEF est généralement connue à ce stade et si le patron est intéressé, c'est par la motivation et l'intérêt du jeune plus que son parcours scolaire. Cela n'empêche en rien un patron d'avoir des exigences...

Notes aux ECR de 10 H, CV, éventuels exa par l'entreprise, lettre de motivation, dossier... 

Il est important que les parents accompagnent le futur apprenti dans ces démarches. Dans une situation compliquée, l'état de Vaud a tout un système d'accompagnement pour les jeunes qui pourraient en avoir besoin.